entete
banniere
AgroParisTech "Programmes courts de formation continue"

Nous sommes désolés :
la session pour laquelle vous demandez une inscription est antérieure à la date d'aujourd'hui !
Merci de consulter notre catalogue en ligne.


Aménager l'espace rural pour limiter la pollution des eaux

Dates :
Du 3 mai après-midi au 7 mai 2010 midi

Durée :
0 jour (0 heures)

Lieu :
AgroParisTech , PARIS

N° ADF :
109145

Tarification :
1290 Euros

Thématique :
Agriculture et Environnement, Eaux et milieux aquatiques, Foncier, environnement et territoires, Ingénierie territoriale

Contexte :
La qualité des eaux est de plus en plus souvent dégradée par des pollutions d’origine agricole. Les modifications de pratiques agricoles pour réduire les sources de pollution sont difficiles à mettre en œuvre et n’ont d’effet important qu’à long terme. Des aménagements du milieu peuvent souvent réduire ou limiter cette pollution avec des effets plus rapides. Face à l’engouement qu’ils suscitent, il faut toutefois pouvoir évaluer les limites de ces procédés et savoir choisir et adapter les aménagements selon les caractéristiques du milieu, l'origine de la pollution et la nature du polluant.

Objectif :
Connaître les possibilités et les limites d’aménagements du milieu pour lutter contre les pollutions des eaux d'origine agricole.
Tendre vers la maîtrise des critères de choix et de dimensionnement des moyens adaptés à chaque situation.

Publics concernés :
Ingénieurs des services environnement des collectivités territoriales, des agences de l'eau, des structures de gestion de l’eau, des chambres d’agriculture, de bureaux d'études et d'instituts techniques, de l’Onema, des DDT, des DDEA, des DREAL, des Diren.

Pré-requis :

Programme :
Lundi 3 mai 2010 après-midi

Les dispositifs de lutte contre les pollutions diffuses d'origine agricole : encadrement législatif et règlementaire et outils incitatifs, place dans le dispositif européen, transposition en France MAAP/DGPAAT

Mardi 4 mai 2010

Effet des divers polluants, nécessité de limiter la contamination des eaux : problématique et enjeux. Gestion des fertilisants, impact des surfertilisations. Produits de traitement des cultures : risques, contamination et dangers. Autres pollutions. Cycles des éléments. AgroParisTech-SIAFEE pressenti

Les mécanismes et les voies de transfert du nitrate et des pesticides dans le sol. I.N.R.A. Grignon

Les zones humides et leurs fonctions tampon dans les paysages / Intérêt des zones humides (ripisylves, prairies humides) pour limiter la pollution d’origine agricole.
Rôle sur la ressource en eau et les crues. Fonctionnement naturel à l'échelle d'un bassin versant, vulnérabilité, efficacité, exemples.

/Aménagement des zones humides de bas fond pour favoriser la dénitrification. Synthèse des diverses recherches internationales. Exemple de réalisations en France. Critères de faisabilité, efficacité et fiabilité des divers dispositifs, limites et contraintes de tels aménagements. Présentation de méthodes (PEEW, Territ'eau).INRA

Mercredi 5 mai 2010

Impact du drainage sur la qualité des eaux : azote, phosphore, pesticides. Connaissances, variabilité. Moyens utilisables pour compenser les effets négatifs. Utilisation du drainage pour lutter contre la pollution des eaux : le drainage contrôlé. Principe, résultats, difficultés de conception et de mise en œuvre, critères de dimensionnement. Transfert de pollution dans le réseau hydrographique amont (fossés, rigoles, écoulements temporaires), dénitrification, rétention de phosphore. Recommandations.
Cemagref Antony

Impact des pratiques culturales sur le ruissellement et l’érosion des sols. Enjeux, processus impliqués. Solutions de maîtrise du ruissellement et de l’érosion. Pratiques culturales et enherbements pour lutter contre le ruissellement et l’érosion. Principe, efficacité mesurée, intérêts environnementaux, conséquences sur la gestion des parcelles. Coût et contraintes de ces techniques. Pratique du travail simplifié du sol. Sorange


Présentation de réalisations concrètes : l’exemple du pays de Caux. Réalisation d’un ensemble d’aménagements. Conception et assemblage de ces aménagements en ensemble cohérent dans des bassins versants.

Insertion de mesures d’aménagement et d’entretien de l’espace. Raisonnement global à l’échelle d’un bassin versant. Concertation avec les propriétaires et agriculteurs. Négociations pour l’intégration de ces aménagements dans l’espace agricole et pour leur gestion. A. R. E. A. S.

Jeudi 6 mai 2010

Etude de cas : Les aménagements de l'espace sur le bassin du Léguer pour lutter contre la pollution des eaux.
- Contexte particulier : situation, état de la pression polluante, vulnérabilité des eaux, enjeux de la pollution. Organisation de la démarche. Les divers aménagements réalisés : contraintes, réalisations, coût, besoins d'entretien.

- Installation des aménagements sur le bassin versant : complémentarité des aménagements entre eux, diagnostic d'adéquation, solution de continuité et cohérence dans la gestion des eaux sur le bassin versant, connexion des haies pour former un bocage. Moyens mis en œuvre pour convaincre les acteurs (propriétaires, agriculteurs, élus locaux) d'installer ces dispositifs : réservation des emprises foncières, communication (réunions, documents, …) et concertation, soutien financier. Résultats obtenus : réalisation, évolution de la qualité des eaux. Comité de bassin versant du Léguer


Les zones tampons enherbées et boisées :
- Etat des connaissances sur leur aptitude à limiter les transferts de polluants
- Incidences des espèces et des formes d’entretien
- Intérêt et limites
- Positionnement et dimensionnement
Les fossés : connaissances actuelles sur leur rôle dans le transfert des produits
phytosanitaires
Aménagement de l’espace et limitation des pollutions diffuses : quelques idées
générales

Le diagnostic de la pollution par les produits phytosanitaires. Application de la méthodologie du CORPEN à l’échelle régionale et de la parcelle. Cemagref Lyon

Vendredi 7 mai 2010

Impact des haies sur les transferts des flux de polluants des terres agricoles vers l’eau. Connaissances du fonctionnement hydrique et hydrochimique des haies. Emplacement des haies et des talus favorable au piégeage des polluants. Type d'efficacité selon les caractéristiques du terrain (rétention, dégradation, …). Place dans les exploitations agricoles et principes d'aménagement. Analyse typologique des haies et de leur efficacité : essences, organisation, position, formes d’entretien. Intérêt et limites du bocage dans la protection des eaux. I.N.R.A. Rennes


Traitements des résidus de produits phytosanitaires. Présentation des techniques et dispositifs de traitements des effluents au centre d’exploitation éprouvés : caractéristiques et modes de fonctionnement, critères de choix et adaptations au type d’exploitation et d’effluents à traiter, dimensionnement.
Retour d’expérience sur les dispositifs installés. Réflexions et leçons tirées de l'expérience : installation individuelle ou collective, efficacité du dispositif, des aménagements, précautions pour éviter les dysfonctionnements. DRAAF Aquitaine

Conférenciers associés :
Cemagref, bureau d’étude, INRA, syndicat de bassin versant, Ministère chargé de l'Agriculture

Méthode pédagogique :
Organisation d'exposés, illustrés d'exemples concrets, entrecoupés d'échanges entre experts et participants. Des études de cas seront intégrées à la formation.

Modalités d'évaluation :

Responsable de la formation :
Dominique MICHEL-COMBE
dominique.michel-combe@agroparistech.fr

Assistant de la formation :
Linda LEROY
01 45 49 89 11
linda.leroy@agroparistech.fr

Nb de places :
20



Conditions Générales de Vente Mentions légales
Site réalisé avec SPIP Valid XHTML 1.0 Transitional
Site développé en collaboration avec e-Logiq CSS Valide
Site accessible WAI