entete
banniere
AgroParisTech "Programmes courts de formation continue"

Nous sommes désolés :
la session pour laquelle vous demandez une inscription est antérieure à la date d'aujourd'hui !
Merci de consulter notre catalogue en ligne.


Débats clés en écologie et action publique environnementale (au sein du MS PPSE)

Dates :
Du 03 au 06 janvier 2022

Durée :
4 jours (28 heures)

Lieu :
A distance , distance

Tarification :
1370 Euros

Thématique :
Action publique pour le développement durable, Gestion de l'environnement : transition écologique, biodiversité, écosystèmes

Contexte :
Les politiques de protection de la nature, ou de la biodiversité, reposent sur une mobilisation intense des scientifiques – au double sens que les scientifiques se sont beaucoup mobilisé?e?s pour influencer les politiques publiques et que les pouvoirs publics les ont en retour beaucoup mobilisé?e?s à l’appui de leur action.
Les travaux de Pierre Lascoumes ont ainsi mis en évidence que la critique de la raison technique par les mouvements écologistes des années 1970 a évolué dans les années 1980 vers la constitution d’un gouvernement rationnel du vivant qui s’appuie fortement sur le rôle des expert?e?s et des technicien?ne?s pour construire ses politiques publiques environnementales, entérinant la relation étroite qui lie l’administration à la connaissance scientifique et technique. Patrick Blandin décrit dans son ouvrage de 2009 « De la protection de la nature à la conservation de la biodiversité » l’histoire de ces politiques du point de vue d’un scientifique. Il souligne dans cet ouvrage l’implication des chercheur?e?s, notamment ceux?lles du Muséum national d’Histoire naturelle, dans la mise à l’agenda de la conservation de la nature et dans la définition de certaines politiques, parfois via leur implication dans des organisations non gouvernementales, telles de l’UICN.
Ainsi, les sphères de la science, de la politique et de l’action sont extrêmement poreuses et interdépendantes. Depuis les années 1970, la sociologie des sciences explore ces relations au-delà d’un modèle technocratique de la décision publique où celle-ci serait principalement informée par la connaissance. Elle analyse les enjeux politiques de la production des savoirs, les processus d’inclusion ou d’exclusion liés au modèle technocratique, que Foucault a développé sous l’assemblage « savoir-pouvoir ».

Objectif :
Réfléchir aux questions suivantes :
- Quel est le lien entre l’amélioration des connaissances et l’efficacité environnementale de l’action publique ?
- Comment les connaissances en écologie et les concepts scientifiques sont-ils mobilisés de manière stratégique par les acteurs de l’action publique ?
- Comment l’évolution de certains concepts de la sphère de l’action influence-t-elle les scientifiques et leurs travaux ?
- Comment les scientifiques se positionnent-ils dans la sphère de l’action publique ?
Mieux comprendre l’évolution des idées et les débats, à l’interface entre écologie et action publique pour mieux décoder les enjeux de la gestion environnementale.

Compétences à acquérir :
- Caractériser les points de débats éthiques et sociétaux qui traversent le champ de l'écologie
- Appréhender la porosité et l'interdépendance entre les sphères scientifiques et politiques
- Identifier l'influence des controverses scientifiques sur l'action publique environnementale
- Décoder les enjeux de la gestion environnementale

Publics concernés :
Ingénieurs et cadres des services centraux et déconcentrés du MAAF et du MEDDE et de leurs établissements publics. Ingénieurs et cadres des collectivités territoriales.
Cadres de bureaux d'études, intervenant dans l’animation de dispositifs de concertation, la médiation et la mise en œuvre de politiques environnementales et d’associations environnementales.

Module de Mastère Spécialisé "Politiques publiques et stratégies pour l’environnement" ouvert aux auditeurs en formation continue.
Le public sera mixte : professionnels, étudiants et doctorants.

Pré-requis :
Aucun

Programme :
Ce module est organisé en trois séquences :
1. Un cours général construit autour de la question suivante : « Comment connaissance et action publique fonctionnent-elles ensemble ? »
Deux séances de cours de 3 heures (Fanny Guillet, CESCO MNHN LISIS) où sont abordées les notions d’interface science-société, la sociologie des sciences, les enjeux de l’expertise, les enjeux des indicateurs.
2. Deux cours thématiques.
- Le premier est construit autour de la question suivante : « Entre gestion des milieux et non-intervention : quelles actions pour conserver et restaurer la nature ? » : cours de 3 heures (Samuel Roturier, ESE, AgroParisTech)
- Le second autour du thème : place de l’écologie dans la séquence Eviter, réduire, compenser.
Il sera abordé à travers un cours de 3 heures (Fanny Guillet, CESCO MNHN LISIS) ;
Et un débat (3h) avec un intervenant (courte présentation suivie d’une discussion avec les auditeur?rice?s), Luis de Sousa, chargé de mission espèces protégées, Direction de l'Ecologie - Département Biodiversité DREAL Occitanie.
3. Des travaux dirigés (TD) construits autour de l’étude, par groupe, d’un dossier environnemental et d’une problématique écologique :
- Deux séances de TD où les auditeur?rice?s seront amené?e?s à faire l’état du débat scientifique, du statut du problème dans l’espace public et de son niveau de prise en charge dans l’action publique.
- Une séance de restitution (qui servira à l’évaluation du module) : 45 mn par groupe (20 mn d’exposé et 25 mn de discussion).
Une séance conclusive, construite autour de la séquence « Éviter, Réduire, Compenser », donnera également lieu à une discussion conclusive de l’ensemble du module.

Conférenciers associés :
AgroParisTech, CESCO MNHN LISIS

Méthode pédagogique :
Exposés méthodologiques, présentation de cas concrets par des praticiens, mise en situation par des jeux de rôles.

Modalités d'évaluation :
Les stagiaires évalueront la formation à l'issue de la session au moyen d'un formulaire et participeront à une évaluation orale animée par le responsable de la formation

Responsable de la formation :
Evelyne CONCHON
evelyne.conchon@agroparistech.fr

Assistant de la formation :
Manal GACEMI
01 45 49 89 19
manal.gacemi@agroparistech.fr

Nb de places :
0



Conditions Générales de Vente Mentions légales
Site réalisé avec SPIP Valid XHTML 1.0 Transitional
Site développé en collaboration avec e-Logiq CSS Valide
Site accessible WAI