entete
banniere
AgroParisTech "Programmes courts de formation continue"

Nous sommes désolés :
la session pour laquelle vous demandez une inscription est antérieure à la date d'aujourd'hui !
Merci de consulter notre catalogue en ligne.


Agroécologie : principes et applications actuelles

Dates :
Du 7 au 9 octobre 2014

Durée :
0 jour (21 heures)

Lieu :
AgroParisTech , PARIS

N° ADF :
144144

Tarification :
1080 Euros

Thématique :
Agriculture et forêt durables, Protection des espaces naturels et biodiversité

Contexte :
L’utilisation importante d’intrants en agriculture est remise en cause en raison des problèmes agronomiques, environnementaux et sociétaux qu’elle génère. Le plan Ecophyto2018 affiche ainsi l’objectif de réduire de 50% l’usage des pesticides d’ici 2018 si possible. Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire de concevoir de nouveaux systèmes de production agricole pour lesquels les intrants de synthèse sont remplacés par les services rendus par la biodiversité, par exemple pour le maintien ou l’amélioration de la fertilité des sols ou la protection des cultures.

Objectif :
- Connaître les contours de l’agroécologie et les principes sur lesquels elle repose,
- Appréhender les principales applications qui en découlent,
- Comprendre le rôle de la biodiversité dans les régulations biologiques et le fonctionnement du sol, et savoir aborder les changements d’échelle,
- Savoir comment ces principes sont appliqués dans des systèmes de culture écologiquement intensifs.

Publics concernés :
Ingénieurs et cadres des services centraux et déconcentrés des ministères en charge de l’agriculture et de l’écologie, des collectivités territoriales
Ingénieurs et cadres des chambres d’agriculture, de l’ASP, de FranceAgriMer, des syndicats d'eau et de bassin, des agences de l’eau, des bureaux d’études
Pré-requis : Connaissances de base en agronomie

Il y a quelques places gratuites pour les agents de DREAL et les services du MEDDE. (L'IFORE prenant en charge leurs frais pédagogique).

Pré-requis :

Programme :
Le programme s’articule en trois parties, visant à définir l’agroécologie et présenter les principes associés, puis à montrer quels sont les processus clés qu’il est possible de favoriser pour réduire l’utilisation des intrants et enfin, à travers l’analyse d’exemples concrets, à appréhender la manière dont ces connaissances sont actuellement mobilisées pour concevoir des agrosystèmes répondant aux objectifs du développement durable.

A – Introduction et définitions
1 – Qu’est-ce-que l’agroécologie ? Cette section abordera les définitions de ce terme polysémique et sa position par rapport à d’autres dénominations proches (agriculture écologiquement intensive, intégrée, permaculture…), ses principaux enjeux ainsi que les principes de l’agroécologie.
2 – Biodiversité et services écosystémiques : présentation des services fournis par les écosystèmes et dont dépend l’agriculture. Comment mesurer la biodiversité, quels indicateurs, quelle diversité, à quelles échelles ?
B – Quels processus valoriser pour réduire l’utilisation des intrants ?
1 – S’appuyer sur les régulations biologiques au sein de l’agroécosystème pour réduire l’utilisation des pesticides, de l’échelle de la parcelle à celle du paysage : quelles interactions sont impliquées dans les régulations des ennemis des cultures, comment sont-elles structurées, quel est le rôle du contexte paysager autour des parcelles ?
2 – S’appuyer sur la composante biologique du sol pour entretenir, voire améliorer sa fertilité : quel est le rôle de la diversité fonctionnelle des organismes du sol sur les cycles biogéochimiques, la structure du sol, la disponibilité des éléments minéraux et la croissance des peuplements végétaux ?
C – Mobilisation des principes de l’agroécologie pour la conception de systèmes écologiquement intensifs
Cette partie fera le point sur les applications pratiques actuellement envisagées en agroécologie.
1 – Les systèmes plurispécifiques : cultures associées, plantes de services et agroforesterie. Comment le choix des espèces, de leur implantation et de leur agencement permet-il d’avoir des systèmes à la fois productifs et écologiquement performants ?
2 – Prise en compte de la dimension paysagère et territoriale pour la gestion des services écologiques. À partir de quelques exemples, nous montrerons comment les échelles supra-parcellaires pourraient être des leviers d’action.

Conférenciers associés :
AgroParisTech, département SIAFEE (Sciences et Ingénierie Agronomique Forestière, pour l’Eau et l’Environnement), INRA

Méthode pédagogique :
Organisation d’exposés illustrés par des exemples concrets entrecoupés et suivis d’échanges entre les conférenciers et les participants.

Modalités d'évaluation :

Chef de projet :
Antoine GARDARIN, AgroParisTech, SIAFEE - Grignon

Responsable de la formation :
Dominique MICHEL-COMBE
dominique.michel-combe@agroparistech.fr

Assistant de la formation :
Linda LEROY
01 45 49 89 11
linda.leroy@agroparistech.fr

Nb de places :
20



Conditions Générales de Vente Mentions légales
Site réalisé avec SPIP Valid XHTML 1.0 Transitional
Site développé en collaboration avec e-Logiq CSS Valide
Site accessible WAI